Merci à…

L’équipe de la Panadería La Unión à Tolhuin, Argentine, qui depuis plusieurs années déjà abritent les cyclistes au bout du monde.

Omar et sa famille à Río Grande, Argentine, qui sous la recommandation de leur fille au Québec, à ouvert ses portes à deux cyclistes fatigués.

Les employés des Puestos Fijos en Argentine qui sans sourciller aide les cyclistes de passage, que ce soit pour offrir de l’eau, un toit pour passer la nuit ou de la nourriture.

Jorge et Boris, qui maintiennent deux casas de ciclistas merveilleuses sur la Carretera Austral au Chili.

Sebastian, qui sous la recommandation de Juan, nous a ouvert sa tranquille maison et son monde à La Angostura, Argentine.

Alicia et la famille à La Mina, Chili, pour nous avoir aidé et supporté alors que nous passions à travers les conséquences de l’accident.

Flavio pour avoir pu m’aider à Santiago, autant pour m’avoir laissé me reposer dans son appartement après un long segment de route que pour avoir conservé mon matériel.

Lito, Gabriel et la famille à Quelón, Chili, qui au départ m’offrait seulement de l’eau, mais qui après une courte conversation m’ont offert un lit et un repas chaud.

Antonio qui m’a envoyé par la poste le couteau suisse que j’avais oublié chez lui à Belén, Argentine.

Ce Français en voiture qui m’a donné ses lunettes soleil à la sortie de Cachi, Argentine, alors que les miennes avaient cassé la veille, que j’étais sur une route de terre, le vent (et le sable) me fouettant le visage.

Ce couple d’Allemands en 4×4 qui m’ont facilité la vie sur la Ruta Andina, Chili.

Christian et sa dévotion à maintenir cette casa de ciclista à La Paz, Bolivie.

Ces familles qui gèrent des restaurants où des stations-services au Pérou et qui m’ont permis de pouvoir y crécher sans trop de soucis.

Ce vieil homme nostalgique de ses années d’immigration au Canada qui m’a hébergé chez lui à Baeza, Équateur.

Manuela et toute sa famille qui ont pris soin de moi à Medellín, Colombie, et qui par la suite ma recommandé à plusieurs de ses frères et soeur plus au sud à Pasto, San Francisco et La Hormiga

Toutes ces personnes au Costa Rica qui ont fait de mes deux semaines là-bas un rêve : Pablo, Walter et sa famille, qui m’ont fait passer un agréable moment à Pital ; ces femmes qui m’ont invité à manger, passant devant chez eux; Marco et son terrain de soccer à Siquirres ; la famille de Rafael à Cartago, et ses amis à Heredia ; Hugo pour le tour dans la forêt pluvieuse près du Cerro de la Muerte ; Reina qui s’est préoccupée de mon confort, camping derrière son épicerie ; et finalement, Rodney, à San Vito, ce cycliste qui m’a d’abord hébergé mais qui par la suite m’a sauvé des mes problèmes de roues en trouvant une nouvelle jante, me réinvitant chez lui et me réglant le tout.

Les voisins du bureau du parti sandiniste à Belén, Nicaragua, qui me voyant m’installer à camper, m’ont invité à passer la nuit chez eux, m’ont nourri et m’ont parlé de cette boutique de vélo qui a pu régler mon problème de roue.

Paco Villa, à Potonico, El Salvador, qui avec l’accord du prêtre du village, m’a offert nourriture et un hamac pour passer la nuit.

Toutes ces personnes au Mexique qui nous ont hébergé à l’improviste : ce gardien de parc à Guerrero qui nous a ouvert un local derrière les toilettes publiques ; le juge d’Encino La Paz qui nous a ouvert ce qui sert de prison ; Rámon à Posta Jihuites qui nous a aménagé un camp avec un toit de pick-up ; Felix à Corrales qui nous a ouvert la salle communautaire ; Dolores à Canatlán qui nous a invité à dormir dans sa boutique ; à Raúl, rencontré dans le nord du Canada, qui m’a invité chez lui à Celaya ; Concepción à Maravatio qui sans hésiter m’a invité chez elle.

Sam, à Hachita, Nouveau-Mexique, ce “trail angel” qui prends soin des cyclistes et randonneurs passant par son village presque fantôme.

Cette personne inconnue qui possède Toasters House, mise à la disposition des cyclistes et randonneurs à Pie Town, Nouveau-Mexique.

Karen, à Sante Fe, pour son coeur jeune et sa joie de vivre sous son toit offert pour plusieurs jours.

Vétéran Bob et sa famille au sud du Colorado, qui m’a permis de me réchauffer, de me nourrir et d’amener des réserves lors de cette froide journée.

Margie, à Hahns Peak, pour m’avoir accueilli sur son ranch et permis de rencontrer les élèves de l’école primaire du village pour une conférence le lendemain.

Eric, à Butte, Montana, pour l’ingénierie de mon support à caméra sur mon nouveau porte-bagage.

Chuck pour sa « modeste » maison à Banff.

Clayton, hôte à l’improviste à Dease Lake.

Josie-Anne et Rovic à Whitehorse, qui m’ont ouvert leur motorhome.

Lisa et Guillaume, chez qui j’ai passé une semaine remarquable à Dawson City et qui m’ont invité à l’hiver au Nicaragua.

Claude à Whitehorse, qui a pris soin de moi lors de mon transit à Whitehorse vers le nord.

Pablo, pour l’aide des traductions espagnoles des premiers articles.

Regina, pour les échantillons musicaux électroniques.

Rémi, pour le logo.

Toutes les personnes rencontrées via Warmshowers.org ou Couchsurfing.org qui m’ont accueilli chez eux. Non seulement ils m’ont permis de me reposer, mais m’ont permis de connaître, d’apprendre, d’apprécier la culture locale. Certains m’ont même recommandé à de leurs amis ou famille plus tard sur ma route. Merci pour tout. En espérant pouvoir héberger des voyageurs ainsi le plus tôt possible.

Tous les autres cyclos-voyageurs avec qui j’ai partagé la route. L’échange d’informations, d’astuces et de matériel donne au voyage à vélo un esprit de communauté pour ses semblables à lequel je ne m’attendais pas. On se rend compte avec ces rencontres comment le monde est petit.

Les donateurs qui m’aident à avaler les kilomètres : N. Royer, J. Laughrea, B. Mathé, D. Mallah, Beatrice, K. Streelasky, M. Côté, R. Théroux, M. Goyette, G. Pomerleau, M. Pomerleau, M.-E. Théroux, M. Bobinski, I. Vychemirski, L. Poulin, M. Aubé, J. Lacasse, L. Pettigrew, F. Landry, L. Royer, M. Sagué, V. Palmieri, Y. Cournoyer, M. Turgeon, N. Pomerleau, A. & E. Cosgrove, J. & N. Monismith, C. & P. Cross, M.-A. Plante, P. Fortin, F. Mercker, X. Hanitov, C. Normand, M. Gagnon, J. Lussier, T. Antil, M. Gauthier, N. Fortin, M. Théroux, C. Théroux. Faire un don.

Tous ceux qui croient en mes projets fous.

Une réflexion au sujet de « Merci à… »

  1. Merci à toi aussi, Étienne, qui a partagé ton périple pendant toutes ces semaines d’aventure avec autant de générosité. Nous attendions tous avec impatience tes récits magnifiques (tu as une belle plume) et tes vidéos splendides (tu as du talent aussi pour cela). On va s’ennuyer maintenant que tu as terminé ce voyage.
    Mais j’ai une faveur à te demander… De grâce, tiens-nous au courant de tes projets futurs. Ton dynamisme est contagieux. Crois-moi.
    Félicitations encore et profites bien de l’été qui commence, à moins que tu ne sois encore dans l’autre hémisphère.
    En terminant, dis-moi: es-tu de retour au Québec à présent?
    Jean

Laisser une réponse

L'adresse courriel ne sera pas publié. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*