Cassiar ou ne pas Cassiar?

Je regardais ce sentier sur la carte depuis déjà quelques jours. Après la Dempster, pourquoi ne pas repartir à l’aventure, comme si la Cassiar ne l’était pas assez. Je n’avais pas encore commencé cette route de 720 kilomètres qui allait m’amener plus au sud en Colombie-Britannique que je voulais la quitter pour emprunter cette ligne pointillée, au sud de Dease Lake, qui amenait jusque dans les hauteurs de Fort St. James, vers une route de gravelle. Une espèce de raccourci, pour le moindre en kilomètre; certainement pas en temps. Et de plus, c’était plus près de la Division Continentale. Ce n’est qu’après Whitehorse que j’aperçus ce chemin, donc chercher de l’information à son sujet sur Internet était plutôt complexe. Mais je ne m’empêchais pas de harceler Jörg sur le potentiel de ce sentier, et qu’il était probable que je le quitte pour m’y essayer s’il ne voulait pas le faire. Lire la suite